Danser

Sur une photo proposée par Gaël

Image

La pluie joue des claquettes contre la vitre.

J’ai toujours aimé ce son, l’un des plus beaux à mon sens.

C’est en voulant me perdre dans la contemplation de ces larmes de ciel que je le vois, lui, clapotant maladroitement de ses pieds sous son parapluie.

Les accords et les paroles de ce classique des standards américains résonnent à mon esprit. Et j’éclate de rire. C’est magnifique. Aussi inattendu qu’amusant. Un de ces moments qui font naitre un sourire sur vos lèvres sans même que vous vous en rendiez compte. C’est attendrissant. Touchant même à quel point il fait peu de cas de ces regards qui peuvent tomber sur lui comme l’eau sur son parapluie. Il y a quelque chose de magique à le voir gesticuler ainsi.

C’est une promesse que la liberté n’est pas illusoire.

Je me demande si celle, ou celui, à qui ce spectacle est dédié le voit avec autant de tendresse que moi. De la tendresse, oui, devant la spontanéité, l’audace.

Englué dans nos vies et nos jours ternes, nous en oublions que rien n’est figé. Que nous pouvons danser la pluie, comme ça, sans raison. Que rien ne nous retient vraiment.

C’est étrange, je pense, raisonne, devant l’expression même de l’action. Devant l’expression de la vie. Je le vois, lui, danser, se jouer du monde et de ses regards, et j’intellectualise, au lieu de le rejoindre. Je me sens ridicule devant une telle leçon. Je suis persuadé que ce n’est pas de l’humilité de sa part, simplement une danse. A quoi, ou à qui, pense-t-il ? Qu’est-ce qui lui a donné tant de courage ? Faut-il du courage pour apprendre à vivre ainsi ?

Et voici qu’une nouvelle fois je m’abime dans mes réflexions. Je peins cette distance illusoire qui nous sépare, de mes couleurs.

Je refuse de vivre. Je ne suis pas prêt. Et puis, je n’aime pas danser. C’est la vérité. Le regard des autres m’écrase tant que mes gestes en sont gênés, lourds. Je sais au fond de moi que par ma démarche même, je cherche ces regards, je cherche à les attirer, cherche la honte pour pouvoir me cloitrer plus avant en moi-même.

Même ici, alors que je suis seul, mes mouvements et mes pensées sont mesurés, je suis prisonnier d’un regard intérieur, accusateur, et aux yeux duquel je suis coupable.

Cet homme qui joue des claquettes dans la rue ne me fait plus rire. Il est pathétique. Surement un fou. On ne se laisse pas aller ainsi en société. On se retient, on se mesure. Où irait le monde si chacun faisait de même ? Quelle honte ! J’espère pour lui qu’il ne connaît personne ici. Se ridiculiser ainsi… Pourquoi ?

Et pourtant, pourtant je ressens encore cette pointe de tendresse. Pourtant, je sais que c’est moi qui me rends ridicule de ne pas accepter la liberté dont il fait preuve. Et ça m’énerve.

Oui, ça fait naitre en moi la colère, la jalousie. Tout ça parce que j’ai peur.

Un jour, j’oserai danser ainsi sous la pluie. Un jour, avant ma mort, c’est certain. Parce que c’est beau de danser ainsi.

Je me le promets, je ne mourrai pas tant que je n’aurai pas dansé ainsi.

Publicités

4 réflexions sur “Danser

  1. Je ne promets pas car j’aime tenir mes promesses et ne suis pas sûre d’y arriver. j’aime la façon dont sur un même thème nous écrivons quelque chose de si différent. c’est tout l’intérêt de notre cour de récré ❤

  2. Réflexion personnelle à chaud….
    Une oscillation constante entre
    Malaise de se sentir observé-jugé, sans doute par la peur même de sa propre sensibilité
    et
    Sentiment de culpabilité à l’idée de passer inaperçu, ou pire, d’être mal perçu…

    # la faille de l’introversion qui stoppe tout élan par réaction d’arrêt, d’auto-critique négative et donc de retour sur soi-même…

    Mais comme il pleut, je vais ressortir ma paire de claquettes lâchement abandonnée,
    Je sors, maintenant, danser.

    #merci pour ce texte 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s